> Découvertes <

 
 

MENTAL COMBAT


C’est du coté de la Normandie que nous nous arretons pour découvrir de nouveaux talents. Le groupe Mental Combat officie en effet à Mondeville, banlieue de Caen. Déjà auteur d’un premier album intitulé "Artisanale Musique", les Mc’s Rask, Pessimeast, Vinmar et Matik font dans le rap conscient, réfléchi. Ils nous donnent leur vision du mouvement :

- Tout d’abord, pouvez-vous nous raconter votre parcours jusqu’ici ?

PESSIMEAST : J’ai débuté en 98, je rappais à cette époque dans un groupe avec des plus vieux que moi, on a un peu tourné en région, nous n’avons pas eu d’occasion ou de projet de disque sérieux, nous étions plus un groupe de scène, certains ont arrêtés (faute de temps, obligations familiales, lassitude...), personnellement j’ai continué, dans un premier temps avec d’autres artistes, mais l’ambiance n’a jamais été la même et trop de divergences nous ont assez rapidement séparés. S’en suivit une période d’environ 4 ans de stand-by sur le plan hip hop. Écrivant toujours, j’en ai profité pour sortir deux livres, ce qui m’a amené à fréquenter tout d’abord GZ, qui est un ami d’enfance, puis Rask, qui m’a alors présenté son cousin Matik, et Vin-Mar, qui était mon voisin et le petit frère d’un poto, c’est à ce moment-là qu’on a décidé de former le collectif.

MATIK : J’ai commencé à écrire des textes en 2005 avec des potes avec qui je passais le plus clair de mon temps, au début, rien de sérieux, jusqu’à ce que je capte Rask le cousin et que cela devienne plus réfléchi et ambitieux.

VIN-MAR : Je me suis mis au rap en 2001 avec des potes, j’ai été dans trois groupes différents avant d’intégrer Mental Combat, on a eu l’occasion de faire quelques scènes mais on manquait de moyens et de motivation, alors certains ont arrêté et d’autres plus acharnés comme moi ont continué. Avec les autres, on se connaissait déjà tous depuis tout jeune mais on s’était perdus de vue, puis on s’est re-capté en 2010 l’année où j’ai rejoint le crew.

RASK : Pour ma part tout est parti du graff dans les années 2000. Je kiffais ça et l’exerçais d’ailleurs avec deux trois compères. J’écoutais déjà beaucoup de rap à l’époque et grattais quelques textes pour le fun. Me sentant concerné par ce mouvement je décide alors de m’y consacrer pleinement. Au début on forme un groupe entre potes, mais toujours rien de sérieux. Les années passent et je continue à enregistrer des sons solo avec les moyens du bord. Mon cousin Matik me rejoint en 2008 et nous formons Mental Combat. Vin-Mar, un ami du quartier nous rejoint donc en 2010, ainsi que Pessimeast, qui nous présentera par la suite GZ.

Réunis sous forme de collectif depuis 2010, on met en ligne tout d’abord une net tape dans cette même année, puis l’album "Artisanale Musique" arrive en 2012. Au delà d’un simple collectif de rappeurs, Mental Combat c’est aussi une association culturelle dans laquelle le graffiti est toujours présent avec Pyosh, Proke, et Frode, déja de très bons amis auparavant.

- D’où vient le nom du groupe ?

C’est évidement une déformation du nom bien connu du jeu Mortal Kombat. Mais ça ne s’arrête pas qu’à ça, c’est avant tout une manière de définir notre musique, ce nom nous correspond au niveau de l’identité artistique, avec des morceaux souvent très accès sur les textes, « Mental » pour le côté conscient et réfléchi, « Combat » dans le sens où on est des battants et essaye de transmettre cet état d’esprit.

- Votre définition du hip-hop, et pourquoi en faites-vous ?

PESSIMEAST : C’est l’essence même d’un mode d’expression et de pensée contestataire, un mouvement fédérateur de contre pouvoir, une alternative d’éducation et d’information. Je suis artiste hip hop car c’est pour moi un moyen de véhiculer des pensées, et de passer des messages. Sa pratique, en particulier l’écriture, amène une réflexion qui a sur moi un effet bienfaisant, un aspect thérapeutique et introspectif nécessaire à ne pas me sentir trop aliéné.

RASK : Pour moi le hip-hop c’est une création artistique sans beaucoup de moyens. Le rap à l’origine doit contester des idées ou du moins défendre des points de vue, et ne doit pas être qu’un simple divertissement mais un véritable combat mental !!! Ce qui se perd de nos jours.

VIN-MAR : C’est un moyen de s’exprimer, partager des idées et aussi donner son avis. Le hip-hop dénonce certains faits mais c’est aussi une façon de vider son sac en passant un message. Pourquoi je fais du hip-hop ? C’est une sale habitude, c’est comme la clope : tu ne sais pas pourquoi tu en as envie mais une fois que tu as commencé tu ne t’arrêtes plus.

MATIK : Le hip hop permet l’échange, c’est le moyen de relater tout les différents vices qui se lient au monde actuel, que ce soit par la musique, mais aussi bien le graffiti, sans toutefois raconter n’importe quoi, et en gardant un but commun : le « combat mental ».

- Vos avis sur le mouvement rap actuel en France et vers chez vous en particulier ?

PESSIMEAST : Je ne souhaite pas m’étendre à ce sujet. Pour faire rapide je dirais qu’en règle générale je ne me préoccupe pas trop de ce qui se fait, il y a quelques pointures et incontournables, mais peu d’artistes m’interpellent réellement. Le hip hop manque cruellement d’originalité et je trouve mon bonheur à travers d’autres styles musicaux divers et variés car je suis d’abord artiste et mélomane avant d’être uniquement un « rappeur », je trouve d’ailleurs ce terme assez réducteur.

RASK : C’est difficile de s’intéresser à tout ce qui se fait en ce moment niveau rap car tout le monde (et n’importe qui) en fait et ça part dans tout les sens. Comme dit Pessimeast il y a des incontournables et quelques nouveaux M.C’s qui sortent du lot. En général j’écoute un peu toujours la même chose depuis des années, et pas que du rap. Pour ce qui est de mon coin, sans être prétentieux j’aime écouter mes coéquipiers.

VIN-MAR : Je ne suis pas trop le mouvement hip-hop actuel, j’écoute quelques M.C’s mais souvent la même chose. Il y a quand même certaines exceptions, mais rien qui ne me fasse accrocher plus que ça. Je ne me tiens pas au courant de toutes les nouveautés dans mon coin, même si il y a quelques bons M.C’s, j’écoute bien sur mes collègues, et surtout beaucoup d’instrumentales, préférant parfois la musique aux paroles.

MATIK : Pour ma part, le nombre de rappeurs que j’écoute est assez restreint. Très peu arrivent à garder la ligne de conduite de leurs débuts. Le mouvement rap actuel a tendance à virer à l’électro, ce qui dépasse le Hip Hop. Concernant le rap dans ma région, quelques uns essaient de faire bouger les choses, mais pour être honnête je n’écoute personne.

- L’avenir, comment se présente-t-il, d’autres projets ?

On a un album en commun qui est somme toute encore relativement récent, on continue de le promouvoir et de le défendre sur scène, hormis ça on travaille tous plus ou moins dans notre coin pour le moment, chacun au rythme qui est le sien, en vue du prochain projet collectif, pour lequel aucune date n’est annoncée pour le moment, on aime prendre le temps de faire les choses bien. Quelques projets comme des apparitions, feats, clips, sont actuellement en préparation.

Pour se faire une idée, voici le clip "Souvenirs" :

Toute l’actu du collectif sur :
http://www.mentalcombat.fr
http://www.facebook.com/mental.combat
http://www.facebook.com/mental.combat.9






2 Messages de forum

  • par djriad - 10/12/2014 17:34

    Pourquoi ce nom de groupe ? Avait vous pas l’impression que ce nom est deja pris ?

    • par kaiserben - 10/12/2014 18:12

      "C’est évidement une déformation du nom bien connu du jeu Mortal Kombat. Mais ça ne s’arrête pas qu’à ça, c’est avant tout une manière de définir notre musique, ce nom nous correspond au niveau de l’identité artistique, avec des morceaux souvent très accès sur les textes, « Mental » pour le côté conscient et réfléchi, « Combat » dans le sens où on est des battants et essaye de transmettre cet état d’esprit."


 

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

 

FREESTYLES VIDEOS

 
 
SËAR LUI-MÊME - Freestyle "Choisis Ton Instru"
SËAR LUI-MÊME - Freestyle "Choisis Ton Instru"
BUZZLABB - Freestyle "Choisis Ton Instru"
BUZZLABB - Freestyle "Choisis Ton Instru"
DANY DAN - Freestyle "Choisis Ton Instru"
DANY DAN - Freestyle "Choisis Ton Instru"

 

COMPTES-RENDUS

 
 
Réflexion Capitale, la 50ème
Réflexion Capitale, la 50ème
Concert "Justice pour Adama"
Concert "Justice pour Adama"
Casey à L&#39;Ecole Normale Supérieure
Casey à L'Ecole Normale Supérieure

 

CHRONIQUES

 
 
VÎRUS : "Huis-Clos"
VÎRUS : "Huis-Clos"
TSR CREW : "Passage Flouté"
TSR CREW : "Passage Flouté"
AKI : "Hip Hop Addict"
AKI : "Hip Hop Addict"

 

PLAYLISTES

 
 
Playlist de l&#39;année 2016
Playlist de l'année 2016
Playlist à Thème : La Bouffe
Playlist à Thème : La Bouffe
Playlist de l&#39;année 2015
Playlist de l'année 2015

 

TEXTES EXPLIQUÉS

 
 
"Soul Rebel" - Médine &#38; Tiers Monde
"Soul Rebel" - Médine & Tiers Monde
"365 Cicatrices" - La Rumeur (Le Bavar)
"365 Cicatrices" - La Rumeur (Le Bavar)

 

CARTE DU RAP FR

 
 
Carte de France du (bon) Rap
Carte de France du (bon) Rap

 

SON DE LA SEMAINE

 
 
"Dans mon monde #1" - Nefaste
"Dans mon monde #1" - Nefaste

 

ARTICLES DU SITE LES PLUS POPULAIRES

 
 
Rap Français
Football
# Interviews :
L'Indis - Les Dix
Grain de Caf' - Octobre Rouge
# Chroniques :
La DERNIERE TRIBU : "Révolution"
MC JEAN GAB'1 : "J't'emmerde"
# Faces-à-Face :
Messi vs Ronaldo
Eto'o vs Drogba
# Articles de Fond :
Guadeloupe, Martinique : Panorama (...)
Equipe-type de la Coupe du Monde (...)
# Playlistes :
Playlist de l’année 1998
Playlist à Thème : Le Cannabis
# Explications de Textes :
"365 Cicatrices" - La Rumeur (Le Bavar)
"Soul Rebel" - Médine & Tiers Monde
# Equipes-Type :
Des Tireurs de Coup Franc
Des Racistes
# Top 50 des Meilleurs Joueurs