> Explications de Texte <

 
 

"365 Cicatrices" - La Rumeur (Le Bavar)



J’ai 365 cicatrices,

Le Bavar, Antillais, se pose ici comme représentant des Noirs de France et nous explique qu’en tant que tel, il a 365 cicatrices, soit une cicatrice par jour, bref une souffrance perpétuelle historiquement ancrée en eux et qui n’est pas près de s’estomper : pour les Noirs à chaque jour suffit sa peine.
Et sur ma peau, ma couleur a connu tous les hommes

Bien que dénigré, le Noir est pourtant le père de la race humaine, l’Afrique étant le berceau de l’Humanité, là où les premières traces de vie humaine ont été découvertes
Qui lui ont dit qu’elle était dévastatrice
Et qu’elle reste l’opposé du beau, complice du vice sous toutes ses formes.

Pourtant, les Blancs affublent les Noirs de tous les maux, les considérants à peine comme des êtres humains à part entière (cf. Le Code Noir de 1685)

C’était écrit comme ces stupides règles,
Et c’est con comme ces nègres
Cupides, qui ont vendus les leurs,
Dans les pleurs et les cris, étouffés par l’être espiègle
Comme si l’espèce bipède écoutait son cœur.

Pour minimiser la culpabilité des esclavagistes blancs dans la traite négrière, référence est souvent faite aux chefs de village des tribus africaines qui auraient bradés leurs "frères" aux occidentaux. Il rappelle aussi au passage que l’Homme, Noir ou Blanc, n’agit par nature pas par humanisme mais dans son propre intérêt.

J’ai pleuré, rarement ri, comme à cette connerie d’abolition et à leurs 150 ans ;
Ils peuvent se le foutre dans le fion.

Les petites cérémonies de 1998 célébrant les 150 de l’abolition de l’esclavage sont bien gentilles, mais dans les faits, il n’y a jamais eu la moindre réparation depuis 1848.
Ils étaient fiers, enrôlés tirailleurs, Et en fin de guerre tu as su comment leur dire d’aller se faire voir ailleurs.

Chairs à canon des 1er et 2e guerres mondiales, une fois celle-ci terminées, les tirailleurs sénégalais n’ont pas reçu la moindre considération (cf. l’épisode du massacre de Thiaroye par exemple)

Et qui on appelle pour les excréments ?
Des travailleurs déracinés laissant femmes et enfants.
Et ces traditions qu’ils sauvegardent, en y repensant,
J’ai de la peine pour ces noirs teints en blond pour faire blanc.

Même schéma pour le monde du travail que pour faire la guerre : on fait venir les immigrés africains pour faire le sale boulot. Au prix d’une intégration forcée. Ce passage fait écho à la fameuse phrase sur le non moins fameux "Blessé dans mon égo" de son compère Ekoué : "A l’heure où trop de putes jouent la carte de l’assimilation"

S’ils savaient que pour être libre fallait courir,
Ne pas se faire couper les jambes par celui qui veut tout asservir.

Plutôt que de faire confiance aux Blancs et de les suivre, les Noirs auraient du fuir l’esclavagisme pour survivre.
Y’a des chaînes qui nous maintiennent au bas de l’échelle,
Et pour que ça change faudrait attendre que la banquise dégèle.

Le Bavar semble parler ici de l’esclavage mental qui continue de prévaloir chez les descendants d’esclaves. Il ajoute que ce n’est pas près de changer, ce que j’interprète comme une critique double : envers l’oppresseur qui après l’esclavagisme à "garder la main" sur ces peuples jusqu’à nos jours avec la colonisation puis la Françafrique ; également envers la population afro-antillaise qui n’avancera qu’en faisant un travail sur lui-même. Ou quand Bob Marley nous affirmait : "Emancipate yourselves from mental slavery, none but ourselves can free our minds !"

Regarde l’Afrique et les Antilles, l’Inde et les autres îles,
Regarde les traces de l’homme blanc qui traumatise nos esprits,
Non pas à vie mais pour des générations ;
J’ai mon avis sur les suites des colonisations.

Partout où il est passé, l’homme blanc n’a fait que coloniser, violer, asservir et pervertir les esprits. Ce qui évidemment ne va pas s’évaporer dès son départ, puisqu’il s’agit de plaies qui mettent énormément de temps à se refermer et dont les conséquences sont encore bien visibles dans les sociétés actuelles.

Critique sur la façon dont on m’oblige à penser,
Mais qu’est-ce t’en sais ? J’ai pas eu le choix de vivre comme un français.
Un franc C.F.A. bas, une monnaie forte qu’on exporte en Outre-mer,
Et dans les deux cas c’est comme droguer nos terres.

Par des mécanismes financiers la France et le FMI maintiennent dans le marasme économique l’Afrique de l’Ouest et les Antilles. 7 ans après l’écriture de ce texte, la Guadeloupe et la Martinique vont connaitre un soulèvement sur les différents thèmes évoqués ici.

Ils ont enchaînés nos pères pour qu’ils les regardent violer nos mères,
Et merde si aujourd’hui on en subit les séquelles.

cf. 2 commentaires plus hauts

Mais qu’est-ce que quelques années, environ 400 ?
Et si la fin colle au début, ça finira dans un bain de sang.

Le Bavar conclut son pamphlet, énoncé sur un ton calme et posé, par une phrase lourde et violente aux teintes rouges du sang et de la révolution. Il semble nous dire que l’oppression a commencé il y a plus de 400 dans les massacres et qu’elle ne pourra se terminer que par le massacre de ses oppresseurs. "Tous ceux qui prennent le glaive périront par le glaive".

"Paroles de descendant de coupeur de canne..."
(extrait des "Champs de Canne à Paname" du 3e EP de La Rumeur - Le Bavar & Le Paria)


La RUMEUR : "L&#39;Ombre sur la Mesure"






 

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

 

FREESTYLES VIDEOS

 
 
SËAR LUI-MÊME - Freestyle "Choisis Ton Instru"
SËAR LUI-MÊME - Freestyle "Choisis Ton Instru"
BUZZLABB - Freestyle "Choisis Ton Instru"
BUZZLABB - Freestyle "Choisis Ton Instru"
DANY DAN - Freestyle "Choisis Ton Instru"
DANY DAN - Freestyle "Choisis Ton Instru"

 

COMPTES-RENDUS

 
 
Réflexion Capitale, la 50ème
Réflexion Capitale, la 50ème
Concert "Justice pour Adama"
Concert "Justice pour Adama"
Casey à L&#39;Ecole Normale Supérieure
Casey à L'Ecole Normale Supérieure

 

CHRONIQUES

 
 
VÎRUS : "Huis-Clos"
VÎRUS : "Huis-Clos"
TSR CREW : "Passage Flouté"
TSR CREW : "Passage Flouté"
AKI : "Hip Hop Addict"
AKI : "Hip Hop Addict"

 

PLAYLISTES

 
 
Playlist de l&#39;année 2016
Playlist de l'année 2016
Playlist à Thème : La Bouffe
Playlist à Thème : La Bouffe
Playlist de l&#39;année 2015
Playlist de l'année 2015

 

TEXTES EXPLIQUÉS

 
 
"Soul Rebel" - Médine &#38; Tiers Monde
"Soul Rebel" - Médine & Tiers Monde

 

CARTE DU RAP FR

 
 
Carte de France du (bon) Rap
Carte de France du (bon) Rap

 

SON DE LA SEMAINE

 
 
"Dans mon monde #1" - Nefaste
"Dans mon monde #1" - Nefaste

 

ARTICLES DU SITE LES PLUS POPULAIRES

 
 
Rap Français
Football
# Interviews :
L'Indis - Les Dix
Grain de Caf' - Octobre Rouge
# Chroniques :
La DERNIERE TRIBU : "Révolution"
MC JEAN GAB'1 : "J't'emmerde"
# Faces-à-Face :
Messi vs Ronaldo
Eto'o vs Drogba
# Articles de Fond :
Guadeloupe, Martinique : Panorama (...)
Equipe-type de la Coupe du Monde (...)
# Playlistes :
Playlist de l’année 1998
Playlist à Thème : Le Cannabis
# Explications de Textes :
"365 Cicatrices" - La Rumeur (Le Bavar)
"Soul Rebel" - Médine & Tiers Monde
# Equipes-Type :
Des Tireurs de Coup Franc
Des Racistes
# Top 50 des Meilleurs Joueurs