> Comptes-Rendus <

 
 

Réflexion Capitale, le Retour

Paris - La Bellevilloise - 18/02/2016

On ne change pas une formule qui gagne, on la modernise. Voilà comment on pourrait résumer l’état d’esprit de Stélio et Nasme à l’aune du retour des soirées Réflexion Capitale. Les fondamentaux des 48 premières sessions à la Miroiterie et des BiffMaker Party sont respectés : un plateau composé de la crème du rap indé et d’open mic, le tout dans un pur esprit hip-hop à l’ancienne. La modernisation étant incarnée par le changement de lieu d’accueil. Adieu le squat historique de Ménilmontant dont les murs se sont effondrés en février 2014 (10 jours après le dernier Réflexion Capitale), bonjour la Bellevilloise. Soit un déménagement de...150 mètres ! Et comme à chaque modernisation on y perd autant qu’on y gagne : si on abandonne sans remord les murs défoncés et l’atmosphère suffocante on regrettera une ambiance unique, un esprit libertaire et la grande proximité entre les artistes et le public. Désormais le confort est au rendez-vous, la salle est impeccable et bien plus grande. Mais tout ceci a un coût (encore très raisonnable) puisqu’on passe de 8 à 14€. C’est ça le progrès mon bon monsieur !

Mais rentrons dans le vif du sujet, et évoquons enfin ce pour quoi tout le monde est ici : écouter du bon son. Et comme toujours, c’est par des open mics que l’on ouvre le bal. Ce qui va permettre au public de découvrir entre autre la maîtrise de Kimo, l’énergie d’El-Deterr ou le talent précoce de Shétif. Des jeunes à suivre.

Premier artiste attendu à se produire, Romano le Stick fait une entrée originale. Lui, ou plutôt son danseur, qui occupe la scène pendant que celui qui tient le microphone reste dans l’ombre. C’est ensuite le rappeur du 19ème lui-même qui rentre en jeu et honore comme il se doit la sortie du jour-même de sa mixtape "Dans l’Impasse".

C’est ensuite au tour de Katana de dégainer son "Fourreau". L’Evryen vient partager son style inimitable tant au niveau de son flow que de sa sape (ou comment rapper avec des moufles). Et même s’il s’emmêle un peu les pinceaux au niveau de ses textes, on ne lui en tiendra pas rigueur.

S’il y en a un qui n’a pas l’habitude de buter sur les mots sur scène ou en freestyle (vous reprendrez bien un petit Thé à la Menthe ?) c’est bien Aki La Machine et son électrisant flow mitraillette. Le MC du 18ème arrondissement, égal à lui-même, assure sa prestation en balançant les sons tranchants que l’on retrouve sur sa dernière mixtape "QHS" ou en nous racontant sa "Soirée d’enfoiré".

On reste dans le 75018 avec l’apparition de Dino Killabiz. Impressionnant sous sa veste et ses gants en cuir, on croirait voir débarquer Pitbull en mode Black Panthers. Evidemment, il n’est pas là pour mettre une ambiance latina caliente mais plutôt nous faire réfléchir avec son rap conscient tout droit sorti de Paris Nord sale. Épaulé par 2Spee Gonzalez qui écume les concerts de rap indé depuis un bon bout de temps déjà, Dino termine son passage en entonnant un petit son aux sonorités burlesques, tout en fraîcheur, qui a pour effet immédiat d’ambiancer la foule. Pitbull n’aurait pas fait mieux.

Stélio, l’un des hôtes de la soirée, s’y colle ensuite pour rappeler qu’avant d’être un organisateur il est avant tout un rappeur, et un bon. Lyrics de qualité, rimes percutantes, énergie scénique : sa prestation (accompagné de son frérot Sandro Grabuge) est une réussite. Un artiste peu mis en avant dans les médias mais largement sous-coté. Son freestyle pour nous en est une autre preuve.

1 femme = 3 hommes. N’y voyez pas un quelconque accès de féminisme mais une simple constatation factuelle. Ladea ne pouvant être présente, c’est trois artistes qui la remplacent au pied levé : Paco, Ol’Zico et Warlock. Et pas besoin de période de rodage pour nos narvalos, tels les Danois à l’Euro 1992, ils débarquent sans préparation, niquent tout et repartent en vainqueurs. Percutants à souhait, ils donnent au public ce qu’il attend : des paroles sensées sur des instrus qui claquent. Voir sans instru du tout, Warlock mettant tout le monde d’accord sur un a cappella bien senti.

La nuit se poursuit avec Vin’s du Wazacrew. Plus qu’un simple open mic grâce à sa notoriété naissante (il a eu le droit au titre de Son de la Semaine avec "FBitch") mais pas encore tête d’affiche, il a su mettre le public dans sa poche en 2 titres à la force de ses lyrics. Il n’aura pas fait le voyage de Montpellier pour rien.

L’heure tourne et le retard sur la programmation initiale s’accumule. En bon organisateur/père de famille Nasme se sacrifie en réduisant sa prestation à un seul et unique titre. Tant qu’"Il se retrouve dans sa musique" c’est le plus important. Après lui, il est temps d’embarquer dans la machine à remonter le temps. Les acteurs de ce retour vers le turfu se nomment Hifi, Fdy Phenomen et Busta Flex. Avec en seconds rôles Tony du Puzzle (qui accompagne Hifi) et Eben des 2Neg (qui annonce l’arrivée de Fdy Phenomen). Excusez du peu !

Place donc à HiFi introduit par un Nasme visiblement ému de la présence de celui qui lui avait donné sa chance pour la 1ère fois il y a de ça une douzaine d’années. Soit l’époque dorée du label 45 Scientific dont Hifi fut l’un des principaux étendards. Et même s’il est "ce genre de Négro" qui n’a plus "rien à prouver", il a encore beaucoup de choses à dire contre le Babylone System. Car le grand frère va bientôt faire sa réapparition dans les bacs et quand il prend la plume, c’est rarement pour rien.

Se faire annoncer par Eben est un honneur qui n’est pas donné à tout le monde. Fdy Phenomen en est bien conscient et honore cette distinction comme il se doit. Entre ses titres phares du début des années 2000 et ses dernières productions il y en a pour tous les goûts. Le tout agrémenté d’un freestyle qui va bien, poser sa voix sur l’instru de Shook Ones étant toujours la garantie de voir tout amateur de rap qui se respecte bouger sa tête.

Les portes du dernier métro se sont refermées il y a déjà de longs instants lorsque Busta Flex alias le clou du spectacle rentre en scène. Les guerriers toujours présents dans la salle ont eu raison d’attendre jusqu’ici pour profiter de la performance du Fonky Flex. On ne présente plus le rappeur d’Epinay-sur-Seine donc direct "lève la main si t’es Hip Hop et fais là là là là" ! Il clôture comme il se doit cette belle soirée 100% HH. En attendant le prochain "Réflexion Capitale", 50e épisode de la série qui vient à peine d’entamer sa seconde saison.

 

Crédits Photos : Eyye Productions

 



 

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

 

FREESTYLES VIDEOS

 
 
SËAR LUI-MÊME - Freestyle "Choisis Ton Instru"
SËAR LUI-MÊME - Freestyle "Choisis Ton Instru"
BUZZLABB - Freestyle "Choisis Ton Instru"
BUZZLABB - Freestyle "Choisis Ton Instru"
DANY DAN - Freestyle "Choisis Ton Instru"
DANY DAN - Freestyle "Choisis Ton Instru"

 

COMPTES-RENDUS

 
 
Réflexion Capitale, la 50ème
Réflexion Capitale, la 50ème
Concert "Justice pour Adama"
Concert "Justice pour Adama"
Casey à L&#39;Ecole Normale Supérieure
Casey à L'Ecole Normale Supérieure

 

CHRONIQUES

 
 
VÎRUS : "Huis-Clos"
VÎRUS : "Huis-Clos"
TSR CREW : "Passage Flouté"
TSR CREW : "Passage Flouté"
AKI : "Hip Hop Addict"
AKI : "Hip Hop Addict"

 

PLAYLISTES

 
 
Playlist de l&#39;année 2016
Playlist de l'année 2016
Playlist à Thème : La Bouffe
Playlist à Thème : La Bouffe
Playlist de l&#39;année 2015
Playlist de l'année 2015

 

TEXTES EXPLIQUÉS

 
 
"Soul Rebel" - Médine &#38; Tiers Monde
"Soul Rebel" - Médine & Tiers Monde
"365 Cicatrices" - La Rumeur (Le Bavar)
"365 Cicatrices" - La Rumeur (Le Bavar)

 

CARTE DU RAP FR

 
 
Carte de France du (bon) Rap
Carte de France du (bon) Rap

 

SON DE LA SEMAINE

 
 
"Introduction" - Youssef Swatt&#39;s
"Introduction" - Youssef Swatt's

 

ARTICLES DU SITE LES PLUS POPULAIRES

 
 
Rap Français
Football
# Interviews :
L'Indis - Les Dix
Grain de Caf' - Octobre Rouge
# Chroniques :
La DERNIERE TRIBU : "Révolution"
MC JEAN GAB'1 : "J't'emmerde"
# Faces-à-Face :
Messi vs Ronaldo
Eto'o vs Drogba
# Articles de Fond :
Equipe-type de la Coupe du Monde (...)
Guadeloupe, Martinique : Panorama (...)
# Playlistes :
Playlist de l’année 1998
Playlist à Thème : Le Cannabis
# Explications de Textes :
"365 Cicatrices" - La Rumeur (Le Bavar)
"Soul Rebel" - Médine & Tiers Monde
# Equipes-Type :
Des Tireurs de Coup Franc
Des Racistes
# Top 50 des Meilleurs Joueurs