> Articles <

 
 

La France en Coupe du Monde : le Grand Écart Permanent

Que ceux qui font confiance aux statistiques se rassurent : la France sera présente le 13 juillet à Rio pour la finale de la Coupe du Monde. En effet, les Bleus au Mondial ont pris la fâcheuse habitude d’être sur courant alternatif. Et la série s’est radicalement accélérée depuis 1994. Dès lors, les performances françaises dessinent une montagne russe. Le creux de 2010 annonce donc le sommet pour 2014. Explications du phénomène.


La Coupe du Monde va célébrer cet été sa 20e édition dans le pays qu’elle a couronné roi : le Brésil. La France elle aussi, fait partie des nations qui comptent dans l’histoire du tournoi. Imaginée par Jules Rimet président de la FFF, la compétition ne s’est abandonnée jusqu’à maintenant qu’à un cercle très restreint de 8 sélections nationales, dont celle frappée du coq. L’histoire d’amour entre l’équipe de France et la Coupe du Monde est longue et torturée. Faite de passion et de déchirements, de (très) hauts et de (très) bas. Car les Bleus ont la particularité de ne pas faire les choses à moitié quand il s’agit de batailler contre le reste du monde. Hormis un 1/8e de finale en 1934 puis un 1/4 en 1938 - soit il y a une éternité - ils n’ont jamais connu le ventre mou sur le théâtre planétaire. Soit c’est une sortie sèche dès le 1er tour (à 6 reprises), voire carrément une non qualification (5 fois), soit c’est minimum demi-finale (5 fois également).

Du génie au pathétique, une certaine idée de la France

Si ce constat paraît difficilement explicable, osons l’exercice. L’identité de jeu de la France a souvent était fluctuante selon les époques. Parfois portée par son allant offensif (54,82/86), parfois reposant sur des bases solides (98), quand ce n’était pas le flou le plus total (années 70). On ne retrouve pas ici de philosophie de jeu historiquement forte comme celle de l’Italie, l’Allemagne ou le Brésil qui ont permis à ces nations d’accumuler des titres tout au long de l’histoire. Du coup, c’est plutôt sur des générations spontanées exceptionnelles que la France a dû s’en remettre et notamment à ses meneurs de jeu de génie. Même s’ils n’étaient pas entourés de peintres, une grande part des succès tricolores est tout de même largement imputable au trio Kopa-Platini-Zidane ; soit 3 des 4 ballons d’or français, Papin faisant exception à la règle. En dehors du triumvirat magique, la France est sans inspiration, incapable de jouer et de se surpasser lors de matchs à enjeu, bref redevient une équipe banale.

Mais justement, la "French Touch" n’accepte pas la banalité : le pays des Droits de l’Homme, de Napoléon, des Lumières ne peut qu’être au sommet du monde grâce à son brio. Et quand ce n’est pas le cas et que l’Hexagone se troue, c’est dans les grandes largeurs, comme l’a prouvé les heures les plus sombres de son histoire, de l’esclavagisme à la collaboration, en passant par le colonialisme. Du vide de 1950-54 au feu d’artifice de 58 ; du désert des éditions des années 70 au sublime du début des années 80 ; de l’ombre du début des 90’s à la lumière de 1998. Manichéisme quand tu nous tiens.

A partir de 1994, d’un extrême à l’autre

Comme on peut le voir sur le graphique en haut de page, la courbe des performances au Mondial des tricolores alterne tranquillement entre haut et bas jusqu’en 1990. Puis, à partir de 1994, tout s’accélère. La sinusoïde devient dents de scie. 1994, le traumatisme. Ou plus précisément 17 novembre 1993, le jour où Kostadinov et sa bande poignarde Houiller et ses joueurs et fait basculer les Bleus dans une nouvelle ère. Celle du feu et de la glace, où le tiède est proscrit. Et cela, aussi bien pour ses résultats que pour la manière. Car la France, patrie de Racine, Corneille et Molière, a l’art de soigner ses sorties, alternant entre la tragédie et le miracle, en passant par le grand-guignolesque :

- 1994 : France-Israël acte I, France-Bulgarie acte II et crucifixion finale
- 1998 : Victoire 3-0 en finale contre le Brésil après l’improbable doublé de Thuram en demi
- 2002 : Pire performance d’un tenant du titre dans une coupe du monde
- 2006 : Panenka puis coup de tête de Zidane en finale
- 2010 : Grève de Knysna, les Bleus sont la risée du monde sur et en dehors du terrain

Un tableau de chasse impressionnant. Que va donc pouvoir inventer nos Bleus au Brésil ? Quel épisode inédit nous réserve l’édition 2014 ? Mystère. Tout le mal que l’on souhaite à Deschamps et ses troupes c’est de respecter les mathématiques et faire perdurer la série en arrivant en finale après le désastre du tournoi précédent. A moins que l’équipe de France ne brise cette spirale et ne fasse un Mondial sans fracas, en atteignant tranquillement un 1/8e ou 1/4 de finale. Impossible n’est pas Français.






 

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

 

TOP 50 MONDIAL

 
 
Top 50 des meilleurs joueurs du monde et de France
Meilleurs joueurs du Monde et de France

 

FACE-À-FACES

 
 
Xavi vs Pirlo
Xavi vs Pirlo
Messi vs Ronaldo
Messi vs Ronaldo
Eto&#39;o vs Drogba
Eto'o vs Drogba

 

EQUIPES-TYPES

 
 
Des Politiciens
Des Politiciens
Des Minorités
Des Minorités
Des Révélations de l&#39;Euro 2016
Des Révélations de l'Euro 2016
Des Statufiés
Des Statufiés
Des Pistonnés
Des Pistonnés

 

ARTICLES

 
 
Serie A : Les pépites à suivre en 2017
Serie A : Les pépites à suivre en 2017
Ligue 1 : Les pépites à suivre en 2017
Ligue 1 : Les pépites à suivre en 2017
Equipe-type de l&#39;Euro 2016
Equipe-type de l'Euro 2016
Et si c&#39;était l&#39;année de la Juve ?
Et si c'était l'année de la Juve ?
Equipe-type de la Coupe du Monde 2014
Equipe-type de la Coupe du Monde 2014

 

BUT DE LA SEMAINE

 
 
Franck Ribery (Bayern) vs Francfort
Franck Ribery (Bayern) vs Francfort
 

RATÉ DE LA SEMAINE

 
 
Andrea Consigli (Sassuolo) vs Fiorentina
Andrea Consigli (Sassuolo) vs Fiorentina
 

ARTICLES DU SITE LES PLUS POPULAIRES

 
 
Rap Français
Football
# Interviews :
L'Indis - Les Dix
Grain de Caf' - Octobre Rouge
# Chroniques :
La DERNIERE TRIBU : "Révolution"
MC JEAN GAB'1 : "J't'emmerde"
# Faces-à-Face :
Messi vs Ronaldo
Eto'o vs Drogba
# Articles de Fond :
Equipe-type de la Coupe du Monde (...)
Guadeloupe, Martinique : Panorama (...)
# Playlistes :
Playlist de l’année 1998
Playlist à Thème : Le Cannabis
# Explications de Textes :
"365 Cicatrices" - La Rumeur (Le Bavar)
"Soul Rebel" - Médine & Tiers Monde
# Equipes-Type :
Des Tireurs de Coup Franc
Des Racistes
# Top 50 des Meilleurs Joueurs