> Articles <

 
 

Indice UEFA : Vrai Danger pour la France ? Analyse et Perspective

Serpent de mer rabâché à nos oreilles à chaque défaite d’un club français en Europe, l’indice UEFA est-il un véritable danger immédiat pour la France ? En regardant de plus près ce coefficient et les raisons profondes de certains chiffres, on se rend compte que l’alarme n’est pas encore à tirer, mais les perspectives peuvent rapidement s’assombrir. Analyse.


Mais d’abord, qu’est-ce que l’indice UEFA des clubs ? C’est la synthèse des résultats obtenus par les clubs des différents pays participants aux Coupes d’Europe ces 5 dernières années. Il sert à attribuer un nombre de place plus ou moins élevé pour la Ligue des Champions (LdC) ou la Ligue Europa à chacun des pays, selon son rang. Ainsi, les 3 meilleurs pays se voient attribuer 4 places en LdC (Angleterre, Espagne et bientôt Allemagne à la place d’Italie), ceux entre le 4e et le 6e rang 3 places (Italie donc, France, Portugal) etc. L’attribution des points se fait de la façon suivante : Une victoire en coupe d’Europe vaut 2 points, un match nul 1 point (divisés par deux pour les tours de qualification). La qualification pour les quarts de finale, les demi-finales et la finale dans les deux coupes d’Europe rapporte +1 point à chaque tour pour chaque équipe. La qualification pour la LdC rapporte 4 points supplémentaires et +5 pts pour les équipes qui sortent des poules. Les points gagnés par les différents clubs d’un pays sont additionnés et divisés par le nombre de clubs qualifiés.

Une fois ce règlement posé, penchons nous sur ces chiffres pour savoir si la situation des français et si délicate qu’énoncée par des médias régulièrement alarmistes et critiques (souvent à juste titre) quand au niveau des clubs de L1 en Coupe d’Europe. Classée 5e, la France semble être a son rang "naturel" assez loin des mastodontes espagnol, anglais, italien et allemand mais bien devant les traditionnels championnats de "seconde zone" comme les Pays-Bas, le Portugal, l’Ecosse ou la Turquie. Sauf que...

Sauf que les clubs ukrainiens et surtouts russe émergent et talonnent désormais la France (victoires en C3 2008, 2009). Sauf que le Portugal a rattrapé son retard à la vitesse grand V, notamment à la faveur de cette saison 2010-11 où il a obtenu le meilleur score européen (18.800). Les clubs hexagonaux engagés affichent cette saison, à titre de comparaison, un score de 10.750. Dans le détail, ça donne : Marseille 18, Lyon 17, Paris 13, Lille 8.5, Auxerre 7, Montpellier 1. Si le parcours honorable (et leur régularité) du trio OM, OL, PSG est à louer, c’est justement les causes des échecs qu’il faut décortiquer et ainsi mettre en lumière les grandes faiblesses récurrentes des clubs français.

De la remise en question de l’homogénéité de niveau du championnat

En priorité, ce qui plombe véritablement le score, c’est l’élimination au tour préliminaire. Si Auxerre s’en est sorti par miracle contre le Zénith (pour ensuite finir dernier de sa poule...) Montpellier a trouvé le moyen de perdre le barrage d’accession en Europa League (EL) contre des Hongrois. On constate une certaine "exception française" à emmener en Coupe d’Europe des clubs à petite envergure ou novice en la matière, ce qui ne fait pas de cadeau au niveau européen. En effet, depuis 5 ans, la France a présenté 14 clubs (dont les terreurs du Vieux Continent que sont Nancy, Guingamp en L2, Toulouse, Sochaux ou Rennes ) là où par exemple ces concurrents portugais, russes ou ukrainiens affichent 10 ou 11 équipes et donc un risque moins élevé de concurrents juste là pour un petit tour et puis s’en vont. Les coupes nationales - surtout la peu glorieuse Coupe de la Ligue - chemin le plus court et donc le plus accessible vers l’Europe, sont aussi surement à repenser par les instances tricolores, aux abois depuis quelque temps. Ce constat est une vrai question de fond pour le foot français, qui resurgit par exemple lors de la négociation des droits tv : faut-il être le plus égalitaire possible pour que la belle incertitude du sport perdure ou avantager encore + les gros clubs afin d’avoir de véritable locomotive et être dignement représenté en Europe ? Le débat est lancé.

Impuissance en C1, indifférence en C3

Autre interrogation, la place qu’accordent les escouades bleues aux Coupe d’Europe. Car si la volonté des Français de bien figurer en C1 ne souffre d’aucune contestation (mais là c’est plutôt l’impuissance qui prédomine) on est bien loin du compte en ce qui concerne la C3. En effet, bon nombre d’équipe tricolore nourrisse le paradoxe de batailler une année entière pour décrocher une place en EL et une fois celle-ci acquise ne la joue pas à fond l’année suivante, privilégiant le championnat (pour - comble du paradoxe - y regagner une place en EL ?). Cette fâcheuse tendance à faire souffler les titulaires et débuter des jeunes en C3 est aussi irritante que suicidaire, et les résultats dans cette compétition pourtant largement à la portée de certains s’en ressent, et de facto l’indice UEFA avec. Lille en est le symbole flagrant. Flamboyant champion de France à la fin de la saison, les Dogues s’extirpe de justesse des poules pour se faire éliminer dès les 1/16e par un PSV 3e du championnat néerlandais, alignant au retour décisif à Eindhoven une équipe B voir C. Mais difficile de reprocher ce froid calcul, puisque les hommes du Nord ont justement put s’appuyer sur cette fraîcheur pour s’imposer lors du sprint final domestique. Exactement le même schéma que Bordeaux en 2009. Bref, la frilosité européenne des clubs français à encore de beaux jours devant elle... D’autant qu’il existe un précédant avec l’Italie qui en plus d’être sur le déclin snobe de façon ostentatoire l’EL avec pour résultat direct la perte de leur 4e place en C1 au profit de l’Allemagne. Pendant ce temps-là, le Shaktar Donetsk, le Zénith St-Petersburg et Porto n’ont pas ce genre de considération et permettent à leur pays de fondre sur la France.

Danger (relatif) à terme

Dans ce contexte, quelles sont les perspectives à envisager ? Tout d’abord le classement actuel :

Considérant le fait que le classement UEFA se fait sur les 5 dernières années, on peut déjà savoir sur quelle base les pays démarreront la saison 2011-12, en éliminant les scores de la saison 06/07. Manque de peau, il s’agit d’une année de vache maigre chez les portugo-ukraino-russe qui vont tous reprendre des points à la France. Ainsi, sur la grille de départ,la France (43,678 pts) perd tout son avantage et se retrouve sur la même ligne que le Portugal (43,513 pts). En clair, si l’on en juge à la courbe de performance des 2 pays ces dernier temps, le Portugal a de grande chance de récupérer la 5e place et de nous céder la 6e. Heureusement, cela n’entraîne que des conséquences limitées : un tour de barrage de C1 supplémentaire à franchir. D’autant plus que les lusitaniens resteraient au coude à coude avec les Français, avec la possibilité de les rattraper. D’ailleurs, dans 2 ans, c’est les chiffres de 07/08 qui seront effacés et verra ainsi la France reprendre automatiquement 1 points aux Portugais (et 4,322 aux Russes !). Le vrai gros danger serait la chute à la 7e place, qui fait tout bonnement passer de 3 à 2 le nombre de places potentielles en C1. Mais l’écart sur les Russes et les Ukrainiens restent tout de même conséquent. Car même si ces nations sont capables de coups d’éclat ponctuels en hissant un club au sommet, le reste de la troupe ne suit pas forcément et leur indice UEFA semble encore trop assujetti à l’irrégularité de leurs clubs. Cependant, il faut tout de même maintenir un bon niveau de performance coté français, c’est-à-dire passer tous les barrages, placé 1 ou 2 clubs en 1/8e de C1 et joué véritablement le jeu en C3 (pourquoi pas essayé de la remporter ?)

On le voit, à moins d’une remise en cause totale et philosophique du championnat de France, les représentants français en Europe vont avoir une exigence de résultat, quelque soit l’enjeu. Ne pas négliger la scène européenne sous peine de voir passer dès la saison prochaine le Portugal et surtout ne pas descendre sous la 6e place synonyme de 2 places en Ligue des Champions au lieu de 3, convoité notamment par les Russes et les Ukrainiens. La marge est faible mais avec un peu de bonne volonté, surtout en Europa League, les clubs français devraient pouvoir tenir leur rang encore quelque temps.






 

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

 

TOP 50 MONDIAL

 
 
Top 50 des meilleurs joueurs du monde et de France
Meilleurs joueurs du Monde et de France

 

FACE-À-FACES

 
 
Xavi vs Pirlo
Xavi vs Pirlo
Messi vs Ronaldo
Messi vs Ronaldo
Eto&#39;o vs Drogba
Eto'o vs Drogba

 

EQUIPES-TYPES

 
 
Des Minorités
Des Minorités
Des Révélations de l&#39;Euro 2016
Des Révélations de l'Euro 2016
Des Statufiés
Des Statufiés
Des Pistonnés
Des Pistonnés
Des Religieux
Des Religieux

 

ARTICLES

 
 
Serie A : Les pépites à suivre en 2017
Serie A : Les pépites à suivre en 2017
Ligue 1 : Les pépites à suivre en 2017
Ligue 1 : Les pépites à suivre en 2017
Equipe-type de l&#39;Euro 2016
Equipe-type de l'Euro 2016
Et si c&#39;était l&#39;année de la Juve ?
Et si c'était l'année de la Juve ?
Equipe-type de la Coupe du Monde 2014
Equipe-type de la Coupe du Monde 2014

 

BUT DE LA SEMAINE

 
 
Franck Ribery (Bayern) vs Francfort
Franck Ribery (Bayern) vs Francfort
 

RATÉ DE LA SEMAINE

 
 
Andrea Consigli (Sassuolo) vs Fiorentina
Andrea Consigli (Sassuolo) vs Fiorentina
 

ARTICLES DU SITE LES PLUS POPULAIRES

 
 
Rap Français
Football
# Interviews :
L'Indis - Les Dix
Grain de Caf' - Octobre Rouge
# Chroniques :
La DERNIERE TRIBU : "Révolution"
DAVODKA – "Un Poing C’Est Tout"
# Faces-à-Face :
Messi vs Ronaldo
Eto'o vs Drogba
# Articles de Fond :
Equipe-type de la Coupe du Monde (...)
Guadeloupe, Martinique : Panorama (...)
# Playlistes :
Playlist de l’année 1998
Playlist à Thème : Le Cannabis
# Explications de Textes :
"365 Cicatrices" - La Rumeur (Le Bavar)
"Soul Rebel" - Médine & Tiers Monde
# Equipes-Type :
Des Tireurs de Coup Franc
Des Racistes
# Top 50 des Meilleurs Joueurs