> Articles <

 
 

Grandes Villes, Grands Clubs ?


Jeter un regard sur les clubs champions de la dernière décennie en Serie A, Liga ou Premier League semble suffisant à s’en convaincre : les grandes villes contiennent en leur sein les plus grands clubs et raflent par la-même tous les titres. Quand ce n’est pas la capitale qui truste les récompenses (Real de Madrid, Chelsea, Arsenal voir Roma et Lazio) c’est les grandes agglomérations qui les suivent (Barcelone, Valence, Liverpool, Manchester, Milan, Turin, Munich, Lyon). C’est même souvent ces puissantes métropoles provinciales qui narguent leur capitale, se servant du football comme d’une revanche pour leur damer le pion dans au moins un domaine. Le palmarès récent de la prestigieuse Ligue des Champions ne fait que renforcer ce constat, le plus petit gagnant étant Porto en 2004, 2e ville portugaise avec ses 270.000 habitants. Et le plateau actuel des 1/8e le confirme avec les mégalopoles de Moscou, Londres (2 clubs), Madrid, Barcelone ou Milan (2 clubs). Les 14 villes présentes sont en moyenne de 2,37M d’habitants (chiffre relatif certes, Moscou augmentant sensiblement la moyenne). Les petits poucets étant les 235.000...Bordelais.

Plus d’habitants, plus de spectateurs, plus de budget

Le constat parait facile, les grandes villes ont des plus grands budgets, des plus grands stades et structures, peuvent compter sur un nombre important de spectateurs. Au niveau des joueurs également, le vivier local est plus grand donc, par définition, il y a plus de chance d’y dénicher un trésor. Le cercle vertueux est alors enclenché : grosse ville > gros budget > grands joueurs > spectacle et trophées > supporters nombreux > revenus importants assurés (billetterie et merchandising) etc., etc. Si à terme cette formule s’avère une réalité, le football possède ses spécificités et brise les règles les plus évidentes. Principalement car c’est avant tout l’aspect culture et la tradition footballistique qui fait les grands clubs. Avant d’être des grandes villes Manchester, Liverpool ou Porto sont avant tout des villes de football, où la réputation du club a surpassé celle de la ville en elle-même. Le poids de l’histoire et de la tradition populaire associés au merchandising moderne font de ces villes moyennes des places fortes du football mondial. Là où certaines grandes capitales se morfondent dans la médiocrité. Vous avez dit Paris ?

France-Allemagne, un couple d’exception

La fameuse "exception française" est donc là encore de mise dans notre domaine, mais cette fois-ci elle n’est pas seule car l’Allemagne l’imite également. En effet, comme chez nous, nos voisins germaniques présentent un club de la capitale totalement à la dérive avec le Herta Berlin. Club au palmarès et à l’histoire lointains, il frise aujourd’hui le ridicule avec une dernière place au classement et un ticket quasiment composté pour la 2e division pour l’an prochain, à la grenobloise. Moche pour la 2e plus grande ville d’Europe derrière Londres. A coté, même le PSG ferait office de crack... Le mimétisme se poursuit au niveau de la variété des villes championnes. Sur les 10 dernières années, on en dénombre 5, avec en prime le titre l’an dernier pour Wolfsburg, le petit poucet de la décennie européenne avec ses 120.000 habitants. On reste encore loin de la taille de ville que l’on qualifiera "d’exceptions culturelles" comme Lens, Auxerre ou Monaco et leur trentaine de milliers d’âmes. Mais ces titres datent de 96, 98 et 2000, preuves que dorénavant, ces cas se font de plus en plus rares, voir impossibles.

Football, règne de l’argent-roi ?

Un coup d’œil sur les autres sports collectifs montre également la possibilité pour une commune modeste de devenir une référence européenne. En effet, en regardant les palmarès des coupes d’Europe des disciplines comme le hand ou le rugby, on s’aperçoit que ce sont des villes autours de 200.000 habitants qui font régulièrement la loi : Leicester, Northampton, Kiel, Montpellier, Magdebourg, Pampelune. Ces sports moyennement abreuvés par l’argent, font la part belle aux villes moyennes donc. Un sport plus modeste comme le volley voit lui des champions européens à moins de 100.000 habitants comme Friedrichshafen, Trévise ou Macerata. Le basket européen de son coté, semble vouloir se calquer sur le modèle capitaliste du grand frère américain, les 10 derniers titres européens étant réparties entre Barcelone, Athènes, Tel-Aviv et Moscou. Même notre football, sous l’ère du sport-business, ne peut rivaliser en la matière. Preuve peut-être qu’il reste encore cette incertitude qui fait la beauté de ce sport, incomparable...

Car de petites villes peuvent ponctuellement jouer les trouble-fêtes voir carrément remporter la mise. A l’échelle nationale (Hoffenheim, Wolfsburg, Guingamp) ou internationale (Famagouste) des "villages" ont en tout cas prouvé que la puissance économique de la ville ne faisait pas tout, dans le sillon des victoires danoise et grecque à l’Euro. Mais la suite des événements prouvent généralement qu’il est dure pour les petits de passer du coup d’éclat à la régularité des bons résultats, et que la tendance à long terme privilégie les clubs des grandes villes.

C’est sur ces certitudes que doivent s’appuyer des clubs français au fort potentiel national comme Toulouse, Nice, Rennes, Strasbourg ou Montpellier. Assis sur un bassin de population important, avec une culture footballistique historiquement bien ancrée, ces clubs doivent s’appuyer sur un grand stade fonctionnel, une série de bonnes saisons en Ligue 1 et une épopée européenne pour enclencher un cycle et (ré)écrire leur légende.






 

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

 

TOP 50 MONDIAL

 
 
Top 50 des meilleurs joueurs du monde et de France
Meilleurs joueurs du Monde et de France

 

FACE-À-FACES

 
 
Xavi vs Pirlo
Xavi vs Pirlo
Messi vs Ronaldo
Messi vs Ronaldo
Eto&#39;o vs Drogba
Eto'o vs Drogba

 

EQUIPES-TYPES

 
 
Des Minorités
Des Minorités
Des Révélations de l&#39;Euro 2016
Des Révélations de l'Euro 2016
Des Statufiés
Des Statufiés
Des Pistonnés
Des Pistonnés
Des Religieux
Des Religieux

 

ARTICLES

 
 
Serie A : Les pépites à suivre en 2017
Serie A : Les pépites à suivre en 2017
Ligue 1 : Les pépites à suivre en 2017
Ligue 1 : Les pépites à suivre en 2017
Equipe-type de l&#39;Euro 2016
Equipe-type de l'Euro 2016
Et si c&#39;était l&#39;année de la Juve ?
Et si c'était l'année de la Juve ?
Equipe-type de la Coupe du Monde 2014
Equipe-type de la Coupe du Monde 2014

 

BUT DE LA SEMAINE

 
 
Franck Ribery (Bayern) vs Francfort
Franck Ribery (Bayern) vs Francfort
 

RATÉ DE LA SEMAINE

 
 
Andrea Consigli (Sassuolo) vs Fiorentina
Andrea Consigli (Sassuolo) vs Fiorentina
 

ARTICLES DU SITE LES PLUS POPULAIRES

 
 
Rap Français
Football
# Interviews :
L'Indis - Les Dix
Grain de Caf' - Octobre Rouge
# Chroniques :
La DERNIERE TRIBU : "Révolution"
DAVODKA – "Un Poing C’Est Tout"
# Faces-à-Face :
Messi vs Ronaldo
Eto'o vs Drogba
# Articles de Fond :
Equipe-type de la Coupe du Monde (...)
Guadeloupe, Martinique : Panorama (...)
# Playlistes :
Playlist de l’année 1998
Playlist à Thème : Le Cannabis
# Explications de Textes :
"365 Cicatrices" - La Rumeur (Le Bavar)
"Soul Rebel" - Médine & Tiers Monde
# Equipes-Type :
Des Tireurs de Coup Franc
Des Racistes
# Top 50 des Meilleurs Joueurs