> Chroniques <

 
 
Flynt

J'éclaire ma ville

(2007)

Berceau du hip-hop en France - terrain vague de la Pte de la Chapelle plus précisément - le XVIIIe arrondissement à toujours eux une place à part dans le rap hexagonal, cf. Assassin, Fabe, la Cliqua, Puzzle, Scred Connexion etc. Et c’est encore du coin le plus populaire de Paname qu’est sorti un des meilleurs albums de l’année, si ce n’est le meilleur. L’auteur de la bombe en question se nomme Flynt et son (1er) opus s’intitule "J’éclaire ma ville". Les quelques sons sortis avant la parution de l’album du Mc ’gros gabarit’ avait bien fait monter la sauce avec des déflagrations comme "Choc Frontal" ou surtout l’énorme "Fidèle à son contexte" et l’attente suscitée était grande. Et pour un premier essai, c’est un coup de maître qu’à réussi avec son premier album celui qui se positionne désormais comme le successeur naturel de l’emblématique Fabe. Pour oser le comparer avec la référence ultime, il faut avancer de solides arguments, que je vais déballer ici. Outre le 18e, Flynt et Fabe ont en commun cet amour du texte bien écris, le temps passé sur l’écriture pour en tirer sa quintessence, le fond privilégié à la forme. Comme l’Impertinent avant lui, Flynt a prouvé qu’il était capable de fournir un album homogène, avec pour ainsi dire que des bonnes chansons ou des très bonnes, au fil conducteur qui ne se brise jamais. Et si c’est la constance et la régularité dans la qualité qui fond les grands MCs, Flynt est a rangé dans cette catégorie là. Il pousse la ressemblance avec Fabe jusqu’à lui piquer son unique défaut : un flow monocorde et monotone ; défaut dont on fera abstraction tant l’écriture prend le dessus. Mais analysons en détail le contenu de ce "J’éclaire ma ville". Dès les 1ers titres, le ton est donné : c’est du lourd. Après le "1 pour la plume" qui tourne pour la promo, on enchaine avec l’excellent "J’éclaire ma ville" ode à ce bon vieux Paris du peuple. Le lourd et l’authenticité continue avec "Mes sources" bourrés de phases qui tuent, comme sur la plupart des titres d’ailleurs. Vient ensuite l’incroyable "La gueule de l’emploi". En effet, par le biais de cette histoire parfaitement narrée sur la discrimination à l’embauche, Julien/Flynt réalise la performance de me faire kiffer un titre avec Sidi-Homer..euh..Omar !! Entre temps, nous avons eu le droit à la meilleur punchline de l’album qui lance "Ca fait du bien d’le dire" : "L’Ile-de-France est une carotte pasque y’a pas la mer". Plus loin, le très court mais très puissant "Retour aux fondamentaux" rappel que Flynt reste attaché aux vrais valeurs du HH, loin du mercantilisme actuel. L’excellent "Comme sur un playground" suit et déballe son imagerie et ses métaphores sportives, du grand art. Après, on retrouve une version équipe de "1 pour la plume", l’occasion pour la crème du 18 de poser sur l’album. J’en profite pour mettre en lumière le trop méconnu AKI véritable tuerie qui sur chacune de ses sorties livre des prestations impressionnantes ; vivement un album de ce MC de Pigalle. Enfin, l’album se conclue avec le même degré de qualité qu’il n’avait commencé avec "Rien ne nous appartient" qui envoie du très lourd, et le très introspectif et magnifique "Tourner la page". Bref, si il y’a bien un CD pour lequel il faut aller lâcher ses euros, c’est bien ce "J’éclaire ma ville", la trace déjà marquante de Flynt dans l’histoire du rap Français, selon mes critères personnels.

NOTE : 9/10
FLYNT : "J&#39;éclaire ma ville"

 
LES MEILLEURES CHANSONS :
 
 
- "La Gueule de l'Emploi" feat. Sidi-Omar
 Clip Clip de La Gueule de l'Emploi
 
- "Rien ne nous Appartient"
 Clip Clip de Rien ne nous Appartient
 
- "Mes Sources"
 Clip Clip de Mes Sources
 
- "Comme sur un Playground"
 Clip Clip de Comme sur un Playground
 
- "Tourner la Page"
 Clip Clip de Tourner la Page
 




"La Gueule de l'Emploi" (feat. Sidi-Omar)


"Rien ne nous Appartient"





 

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

 

DU MEME ARTISTE

 
 
FLYNT : "Fidèle à son contexte"

"Fidèle a son contexte"
FLYNT : "Itinéraire Bis"

"Itinéraire Bis"

 

AUTRES RESSOURCES

 
 
"Mon Pote" - Flynt, Orelsan
Son de la Semaine - "Mon Pote" - Flynt, Orelsan
"Itinéraire Bis" - Flynt
Son de la Semaine - "Itinéraire Bis" - Flynt

 

VOUS AIMEREZ AUSSI

 
 
AKI : "Un Pied dans la Street et l&#39;autre en Studio"
AKI : "Un Pied dans la Street et l’autre en Studio"
HUGO TSR : "Fenêtre sur Rue"
HUGO TSR : "Fenêtre sur Rue"
La RUMEUR : "Du Coeur à l&#39;Outrage"
La RUMEUR : "Du Coeur à l’Outrage"
PEJMAXX : "Porte Parole"
PEJMAXX : "Porte Parole"

 

LES MEILLEURES NOTES

 
 
FLYNT : "J&#39;éclaire ma ville"
La Dernière Tribu
"Révolution"
FLYNT : "J&#39;éclaire ma ville"
Puzzle
"Eponyme"
FLYNT : "J&#39;éclaire ma ville"
Koma
"Le Réveil"
FLYNT : "J&#39;éclaire ma ville"
Kery James
"Si C'Était à Refaire..."

 

ARTICLES DU SITE LES PLUS POPULAIRES

 
 
Rap Français
Football
# Interviews :
L'Indis - Les Dix
Grain de Caf' - Octobre Rouge
# Chroniques :
La DERNIERE TRIBU : "Révolution"
DAVODKA – "Un Poing C’Est Tout"
# Faces-à-Face :
Messi vs Ronaldo
Eto'o vs Drogba
# Articles de Fond :
Equipe-type de la Coupe du Monde (...)
Guadeloupe, Martinique : Panorama (...)
# Playlistes :
Playlist de l’année 1998
Playlist à Thème : Le Cannabis
# Explications de Textes :
"365 Cicatrices" - La Rumeur (Le Bavar)
"Soul Rebel" - Médine & Tiers Monde
# Equipes-Type :
Des Tireurs de Coup Franc
Des Racistes
# Top 50 des Meilleurs Joueurs