> Articles <

 
 

Equipe-type du Pire du PSG des Années 2000

Par pur plaisir, mais aussi un peu par sadisme (il en faut un minimum pour supporter Paris tout au long de ces dernières années), voici une petite selection des plus belles chèvres qui ont portées les couleurs rouge et bleue dans ces annèes 2000. Une dreamteam inversée quoi.


CASAGRANDE (1998-2001) : L’ancien Nantais arrive d’abord comme doublure de Lama. Puis, Bergeroo le place titulaire pour le début de la saison 2000-01, celle qui nous intéresse. Titularisation d’autant plus bancale et illégitime que Letizi, LE grand espoir du moment, vient de débarquer de Metz et pour 6M€ ! S’en suit des buts en cascades dès le début du championnat et l’apothéose avec ce lob de 50m de Pauleta le Bordelais avec un Casagrande a 15m de ses buts... Ce but sera quasiment la seule trace marquante de son passage à Paris, en plus de sa relation avec Cécile Simeone la magnifique miss météo de Canal +...

LLACER (2001-03) : Cet homme est plus qu’un joueur, c’est une institution. Quand on parle de Francis, ce n’est pas du footballeur que l’on parle, mais d’un symbole. Le symbole du joueur de club. Le symbole de l’homme de l’ombre, besogneux, porteur d’eau. Le symbole du joueur qui stagne, de l’éternel espoir qui n’explose jamais. Ces 2 saisons dans les années 2000 ne sont qu’un point d’orgue de son parcours a Paris puisqu’il en est déjà à son 3è passage dans la capitale à cette époque. Et malgré ses criantes lacunes technique et de vitesse qui lui confineront à jamais un statut de joueur très très moyen, il n’en demeure pas moins une figure emblématique de l’histoire du PSG. Il aura aussi servi de pionnier et permis l’arrivée à Paris de joueur de la même race qui ont suivi son silo tels Potillon ou Pichot.

EL KARKOURI (2000, 2001-02, 2003-04) : Ah lala, en voila un autre défenseur légendaire. Lui aussi, comme Llacer, il affiche 3 passages au PSG sur son CV. L’homme qui se fait appeler Talal - parce que c’est plus facile à prononcer pour les Gaulois - est un showman, un fantasque qui transforme chaque match, la plupart du temps malgré lui, en spectacle. En effet, rare auront été les parties où le Marocain ne prenait pas un carton rouge ou se trouait violemment ou marqué conte son camp ou lâché une frappe de mule de 35m...Et ne parlons pas de sa relance, on pourrait choquer les plus jeunes. Il officie désormais à Charlton où il semble fournir des performances d’un bon niveau.

HELDER (2004-05) : Une seule est unique saison (catastrophique) aura servi au vieux Marino Helder pour faire parler de lui. Recrue étrange car à la date limite déjà dépassé avant son arrivée, le Portugais traîne sa lourdeur et son absence de technique au sein de la défense centrale parisienne, la plupart du temps associé à Pierre-Fanfan, autre mastodonte. Cela formait une charnière ma foi assez sympathique en l’absence de Yepes. Les meilleures plaisanteries étant les plus courtes, Helder quitte le club dès la saison suivante.

YANOVSKI (1998-2001) : Dans la série, homme qui vient du froid, je voudrais Igor Yanovski. Le défenseur rouquin, pourtant international Russe, n’a jamais semblé véritablement s’adapter ni élever son niveau de jeu pour s’imposer à Paris. Si sa première saison dans la capitale est pleine, il ne cesse de décliner et ne joue que 14 matchs en 2001. Il jouait en 2005-06 à Châteauroux, décharge officielle des vieux débris du PSG, tout un symbole...

ATEBA (depuis 2004) : Transfert étrange et non judicieux par excellence, l’arrivée d’Ateba en 2004 reste un mystère. Recruté alors qu’il n’est que remplaçant à Nantes, il est pris pour n’être que remplaçant au PSG...Allez comprendre... Sans talent ni prédisposition particulière pour le football, Ateba est typiquement le genre de joueur qui nous fait dire : "putain, j’aurais été à sa place, j’aurais fait exactement la même chose, si ce n’est mieux". Il en est pour l’instant à 10 matchs en 2 ans, en attendant la saison 06-07.

NYARKO (2002-03) : Considéré comme un bon joueur de foot à Karlsruhe puis à Lens, Alex Nyarko va ensuite partir en couilles en Angleterre. Car pour le Ghanéen, il y eut un avant et un après Everton. Là-bas, c’est la grosse déprime pour Alex, pris en grippe par les joviaux supporters des Toffees. Il déclare même vouloir arrêter le football ; bref c’est le blues (le blues/Everton, seul les plus avisés auront saisi tout seul mon jeu de mot). Et c’est donc le Nyarko post-déprime qui arrive à Paris après un passage à Monaco. Résultat, ce n’est pas un joueur, mais un fantôme qui erre au milieu du terrain. Une année et puis s’en va, ne laissant qu’au mémoire les plus vivaces le souvenir de son passage au PSG.

VAMPETA (2000-01) : Vampeta, ça c’est du lourd. Une demie-saison, 7 matches, 1 but. Pourtant, quand il arrive de l’Inter (fruit de l’échange avec Dalmat), on annonce la nouvelle star du PSG. En fait, on ne récolte qu’une Brésilienne capricieuse qui pose dans des magazines gays. Seul bon souvenir à se mettre sous la dent, son beau but, contre Auxerre (voir la vidéo). Il rentre vite fait bien fait au Brésil, à Flamengo, et trouvera le moyen de gagner la coupe du Monde en 2002.

BOSKOVIC (2003-05) : LA trouvaille venu de l’Est, estampillée Vahid : Branko Boskovic. Le joueur de l’Etoile Rouge Belgrade est présenté à son arrivée en 2003 comme un futur grand, milieu de terrain hyper talentueux et à la technique d’orfèvre. Bref, les 5M€ mis sur lui valent largement le coût. Erreur fatale à la Windows, puisque "Bosko" le Serbe n’arrive pas à imposer ses 40kgs tout mouillés sur les rudes pelouses françaises où il se fait ballotter par tous les défenseurs qu’il croise sur son passage. Même si on sent qu’effectivement techniquement y’a du potentiel, il enchaîne les prestations indigentes et ne s’adaptera jamais à la L1. Son seul fait d’armes, mais qui restera dans les annales, c’est son fabuleux doublé lors de cette mémorable confrontation contre l’OM en coupe de la ligue. Il essaie ensuite de se relancer à Troyes. Sans succès.

SEMAK (2004-06) : Sergei Semak...tout un programme... Exemple ultime de recrutement bâclé et non judicieux, Paris jette son dévolu sur ce Russe sur un seul et unique match. Mais quel match me diriez-vous puisqu’il s’agit de sa prestation en Ligue des Champions où il inscrit un triplé contre...le PSG. Ce jour-là, au Parc, le PSG complètement à l’agonie voit le CSKA Moscou gagner 1-3 et s’enfonce dans la crise qu’il croit résoudre plus tard en engageant son bourreau de cette triste soirée-là. Mais bien sur, il ne faut pas juger un joueur sur un seul match, et ses prestations parisiennes seront d’une rare indigence. Tel un zombie, il marquera en 2 saisons à Paris 3 fois moins de but que lors de son unique match contre le PSG, c’est-à-dire une seule et misérable réalisation, contre Nice qui plus est.

A.TOURE (2002-04) : Attention, messieurs, dames, j’ai LA statistique qui tue. Dans TOUTE sa carrière (9 saisons en pro), Alioune Touré, ATTAQUANT, n’a inscrit que 4 buts !! Dont 1 pour le PSG, en 2 saisons. Ok, ok, il a mis 25% de ses buts pour Paris, mais ça fait un peu léger quand même. Il règne en tout cas superbement sur la litanie des attaquants parisiens qui ne servent à rien. Et, incroyable mais vrai, ce type peut s’enorgueillir d’un palmarès qui en ferait rêver plus d’un : champion de France et double vainqueur de la Coupe de France ! Il trimballe actuellement sa dégaine au Portugal, à l’Uniao Leiria.






2 Messages de forum

  • par Fred - 16/02/2011 15:59

    Cet article est tout simplement somptueux !

  • par zlatan20 - 24/03/2010 16:47

    Manque le duo magique Everton et Souza !

 

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

 

TOP 50 MONDIAL

 
 
Top 50 des meilleurs joueurs du monde et de France
Meilleurs joueurs du Monde et de France

 

FACE-À-FACES

 
 
Xavi vs Pirlo
Xavi vs Pirlo
Messi vs Ronaldo
Messi vs Ronaldo
Eto&#39;o vs Drogba
Eto'o vs Drogba

 

EQUIPES-TYPES

 
 
Des Minorités
Des Minorités
Des Révélations de l&#39;Euro 2016
Des Révélations de l'Euro 2016
Des Statufiés
Des Statufiés
Des Pistonnés
Des Pistonnés
Des Religieux
Des Religieux

 

ARTICLES

 
 
Serie A : Les pépites à suivre en 2017
Serie A : Les pépites à suivre en 2017
Ligue 1 : Les pépites à suivre en 2017
Ligue 1 : Les pépites à suivre en 2017
Equipe-type de l&#39;Euro 2016
Equipe-type de l'Euro 2016
Et si c&#39;était l&#39;année de la Juve ?
Et si c'était l'année de la Juve ?
Equipe-type de la Coupe du Monde 2014
Equipe-type de la Coupe du Monde 2014

 

BUT DE LA SEMAINE

 
 
Franck Ribery (Bayern) vs Francfort
Franck Ribery (Bayern) vs Francfort
 

RATÉ DE LA SEMAINE

 
 
Andrea Consigli (Sassuolo) vs Fiorentina
Andrea Consigli (Sassuolo) vs Fiorentina
 

ARTICLES DU SITE LES PLUS POPULAIRES

 
 
Rap Français
Football
# Interviews :
L'Indis - Les Dix
Grain de Caf' - Octobre Rouge
# Chroniques :
La DERNIERE TRIBU : "Révolution"
DAVODKA – "Un Poing C’Est Tout"
# Faces-à-Face :
Messi vs Ronaldo
Eto'o vs Drogba
# Articles de Fond :
Equipe-type de la Coupe du Monde (...)
Guadeloupe, Martinique : Panorama (...)
# Playlistes :
Playlist de l’année 1998
Playlist à Thème : Le Cannabis
# Explications de Textes :
"365 Cicatrices" - La Rumeur (Le Bavar)
"Soul Rebel" - Médine & Tiers Monde
# Equipes-Type :
Des Tireurs de Coup Franc
Des Racistes
# Top 50 des Meilleurs Joueurs